Mon parcours, ma philosophie

  

Simon Pelé, coach de vie certifié

En ce qui me concerne, le coaching sportif me connaît bien puisque j'ai grandi dans le milieu du sport, évolué en tant que joueur des années à un niveau national, et y ai entrainé des jeunes, des moins jeunes à différents niveaux, pour différents objectifs et dans plusieurs disciplines.

La préparation en vue d'évènements, grâce à des OUTILS DE SOPHROLOGIE, par exemple, est quelque chose qui ne m'est pas non plus étranger, pour l'avoir utilisé bien souvent, aussi bien pour préparer une grande compétition sportive qu'une prestation scénique. En effet après ma période de sportif, je me suis investi en tant que comédien, formé aux métiers du spectacle et du cinéma et ai tourné des spectacles one man show et participé à plusieurs courts métrages pendant une période de quelques années.

Mon expérience pousse certaines personnes de ces millieux à faire appel à moi.
Ainsi, il m'arrive régulièrement de "coacher" des sportifs et des personnes montant sur scène qui cherchent à optimiser leurs états internes dans des milieux où le stress et la pression sont omniprésents.

Bien que "coacher" des personnes qui ont pratiqué ou pratiquent dans des domaines où j'ai pu avoir de l'expérience est porteur, le type de coaching que je propose s'adresse tout autant à des personnes qui pratiquent des activités dont je n'ai pas la maitrise "technique". Il va s'intéresser à votre personnalité, vos ressources et permettre des plans d'action qui vous permettront d'optimiser votre pratique, votre épanouissement dedans et votre réussite, quelle qu'elle soit.

 

Développement personnel, dépouillement personnel, le grand jeu de la vie

Certains nomment ce type de coaching "L'ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL", ou encore "L'AIDE AU DÉVELOPPEMENT PERSONNEL".

J'ai entendu aussi le terme "dépouillement personnel". Je trouve cette appelation bien adaptée aussi puisque le coaching que je vais vous proposer, qui a pour but de vous permettre de vous épanouir pleinement, passe bien souvent par un "dépouillement" d'anciennes croyances devenues limitantes pour vous et tout autre frein énergétiques, psychologiques dont le délestage permet une vraie libération de votre plein potentiel.
A mon sens , aborder le developpement personnel comme des nouveaux outils à acquérir, nouvelles techniques à avoir n'est pas toujours suffisant pour toucher la magnificence de notre être et en jouir pleinement.

Je ne suis qu'un accompagnant dans votre démarche, une sorte de copilote, puisque c'est vous et vos ressources qui allez parvenir à la réalisation de vos objectifs.

Encoche

"Ma vie est un jeu"

simon-pele-accompagnementsimon-pele-ballon

C'est la philosophie qui m'anime. Ma proposition est de vous permettre d'entrevoir cette hypothèse aussi pour votre vie.
Je ne dis pas que le jeu est nécessairement toujours facile ni drôle tous les jours mais le prendre comme tel ne permet-il pas de nous mettre dans une position plus favorable, celle de chercher à comprendre les règles plutôt que d'incriminer la vie elle-même ?

La citation "Il n'y a pas de gens qui soient nés sous une mauvaise étoile mais que des gens qui ne savent pas lire le ciel" me parle comme elle parle à beaucoup de gens lorsqu'qu'ils vont bien. Je comprends évidemment que, parfois, lorsque nous vivons une expérience très douloureuse à laquelle nous ne pouvons voir une quelconque explication, nous puissions ne pas nous retrouver dans cette citation.
Je crois pourtant qu'on a parfois davantage besoin de changer notre paire de lunettes, nos filtres pour voir le sens à donner à des évènements dont nous seuls avons le pouvoir d'en faire des évenements "destructeurs" ou "déclic" en vue de nous rapprocher de la meilleure version de nous mêmes plutôt que de chercher des explications rationnelles à des évènements qui n'en ont pas toujours finalement.
Bien sûr, il nous faut parfois un temps pour aborder cette vision après un coup reçu et il est important de prendre ce temps nécessaire sans oublier de bien l'utiliser d'ailleurs. Garder toutefois cette intention de recherche de sens en tête ne va peut être pas vous empêcher de passer par des remous émotionnels mais va vous permettre de garder votre POUVOIR.

Mon but, vous donner, à votre juste rythme, les moyens d'ajuster les lunettes idéales, non pour minimiser des évènements qui ont pu vous déstabiliser dans votre tête et votre corps mais pour vous permettre de tirer de ces évenements tels qu'il soit le meilleur afin de vous rapprocher de la meilleure version de vous-même.
Mon objectif va être de vous  aider à intégrer certaines règles de ce jeu de la vie que vous avez pu ignorer par le passé vous menant à certaines difficultés pour vivre avec elles en conscience pour la suite et partir à la recherche de vos propres règles pour réussir à être l heureux gagnant de votre JEU.

Vous pourrez même alors appréhender une explication du "pourquoi" de cet évènement mais le plus drôle c'est que vous n'en ressentirez à ce moment-là plus réellement le besoin, car y aurez donné du sens, réussi à en faire un déclic pour être meilleur, ce qui vous permettra d'entamer une vraie réconciliation avec l'évènement et de continuer votre chemin plus proche de vous mêmes et plus "fort" pour vos défis de demain.  
Je suis là pour vous aider à définir ces règles propres à vous ; la recette de votre jeu n'étant pas la mienne pas plus que celle de votre conjoint ou enfant...

ET puis, OUI jouer renvoie à l'enfant dans un monde où l'écart ne cesse de se creuser entre les envies des enfants qui rêvent et les adultes pris par les reponsabilités avec toujours plus de pression qui passent parfois la plus grande partie de leur temps à essayer de  contenir cette pression voire de se résoudre à vivre avec. Les communications entre adultes et enfant en sont de plus en plus conflictuelles dans les familles car on finit parfois par ne pas parler la même langue.

Mais ce même eccart ne se creuse-t-il pas, parfois, sans même nous en rendre compte, en nous-même ? Quel est l'eccart dans vos états, vos comportements, vos rêves  entre l'adulte que vous êtes et l'enfant que vous étiez ? Que dit votre enfant intérieur si vous lui dites que vous allez jouer pour progresser dans votre vie ? Ne va-t-il pas s'ouvrir davantage que si vous lui dites que vous allez travailler sérieusement dur pour répondre aux pressions actuelles ?
Pendant que l'adulte prend ses responsabilités et fait une liste de choses à faire pour retrouver la JOIE, l'enfant veille lui à être en joie pour faire les choses. N'y a-t-il pas là une communication à améliorer en nous avec l'enfant en nous ?
De votre réconciliation avec l'enfant en vous ne dépend-il pas votre capacité à avancer sereinement sans vous épuiser ?
Pourquoi ne pas faire le travail et particulièrement ce travail sur soi en joie et partir "excité "à l'idée de découvrir vos règles du jeu ?
C'est ce que je vous propose ici avec JOIE.

Et parce que dans les règles de mon jeu, l'efficacité d'une séance n'est non seulement pas incompatible avec la légèreté et la joie mais est même optimisée pour renouer avec notre être entier, mes séances s'accompagnent de ces ingrédients et les teeshirts personnalisés avec des invitations à rentrer dans votre jeu de la vie sont largement préféré au costard cravate pour la simple et bonne raison qu'ils correspondent beaucoup mieux à mes valeurs et nourrissent toutes les parties en moi.

Comme l'atteste mon parcours, je suis un grand joueur. Après avoir joué enfant comme tout enfant, je me suis beaucoup investi à jouer au tennis de table jusqu'à atteindre un haut niveau national puis à jouer en tant que comédien pour m'apercevoir en fait que de la même façon, la vie peut être vu comme un grand jeu. Que fait l'homme qui enfile son costard le matin pour aller au travail. Ne se prépare-t-il pas à jouer un personnage qui ne sera pas celui en survet le dimanche matin ou le vendredi soir en jean avec ses amis ? Pour ma part, je devais juste faire partie de ceux qui ont besoin de jouer dans le jeu qui est déjà la vie.

N'avez-vous pas l'impression de jouer un personnage lorsque vous êtes devant votre patron qui n'est pas le même personnage que celui que vous jouez quand vous allez vous rendre à un rendez vous romantique pour la premiere fois...
A quel moment étiez-vous le plus heureux et bien peut-être avez-vous remarqué que si vous êtes guidé par le résultat, ce n'est pas dans ces deux cas mais quand vous rentrez chez vous seul. Est-ce si étonnant ?Pas tant que ça car c'est peut-être pour l'instant le seul moment où vous vous autorisez à être vous-même dans une société d'"apparence" où nous croyons devoir avoir telle image devant telle personne, telle situation...

J'ai envie de vous poser une question, est-ce la situation, la personne extérieure qui vous aliène ou finalement ne vous aliénez-vous pas tout seul ?
Sachez en tout cas que lorsque vous jouez un personnage (même si vous ne vous en rendez pas compte), il y a de grandes chances que l'autre fasse la même chose et vous êtes perçu comme la "raison" de son aliénation.

Une chose est sûre, ce fonctionnement s'avère particulièrement épuisant. Si pour être bien avec l'autre ou bien vu, bien regardé, vous êtes en conflit avec vous-même, à terme que va-t-il se passer ?

Et bien l'énergie viendra à manquer pour "répondre" aux demandes extérieures et c'est ce dont se plaindront prioritairement les gens, prisonniers de leur personnage qui y verront davantage les regrets liés à la sensation de perte d'efficacité et de performance plutôt que l'invitation à se retrouver et réinvestir son vrai SOI. En premier lieu, ils sentiront que le problème est leur manque d'énergie qui les empêche de continuer à jouer leur "rôle". Lorsqu'ils viennent à moi dans ces moments de burn out, tout l'enjeu pour moi est de les aider à prendre conscience que le but n'est pas pour eux de revenir comme avant pour rejouer leurs personnages et leur attirer résultats extérieurs et reconnaissance mais de voir le cadeau caché derrière leur incapacité à répondre à une image qu'ils croient que l'on veut d'eux.

Le cadeau caché qui est de comprendre que le manque d'énergie est le résultat d'un rôle qu'ils ont joué qui n'est plus d'actualité pour évoluer dans la grande pièce théâtre de la vie.
Car en réalité qui d'autre que nous nous imposait ces rôles ? Qu'est ce qui se passerait si vous étiez vous sans filtre ?
Ne nous épuisons-nous pas simplement à force de mettre des masques ?

Lorsque j'étais en comédien on nous a appris à jouer des personnages et rentrer réellement dans l'état pour devenir réellement ces personnages sans donner l'illusion de jouer... C'est comme dans la vie, si vous sentez qu'un commercial joue un jeu vous vous méfiez, un bon commercial est quelqu'un qui vous donne vraiment l'impression d'être interesssé par vous. Alors peut-être qu'il l'est mais s'il ne l'est pas, lui-même rentre dans son personnage et en est prisonnier et croyez moi c'est très facile de se perdre et de laisser sa vie être guidée par l'extérieur.

Et si jouer peut paraitre inévitable de par les interactions diverses que la vie offre, s'il ne consistait pas à apprendre à "jouer" le personnage le plus proche possible de soi-même, son être véritable jusqu'à ce qu'il n'y ait même plus besoin de jouer, juste à ETRE dans toutes situations. Là nous aurions gagné la partie.

Ne serait-ce pas le plus beau jeu du monde ?

Je vais vous dire quelque chose, le point commun à toutes les personnes que je croise, peu importe les origines, les milieux c'est qu'ils sont heureux lorsqu'ils s'autorisent à être eux-mêmes. Sinon ils peuvent toucher du plaisir, des résultats, avoir de la reconnaissance extérieure, un peu pour eux mais il manque quelque chose. L'enfant, lui a cette authenticité naturelle.

Et si même on ne pouvait faire un travail sérieux sur soi qu'en abordant cela sous forme de jeu ? Et qu'ainsi nous pouvons faire notre part  pour une réconciliation intérieure, pour être en paix avec l'enfant en nous, notre famille, juste avec notre entourage, et pour servir le monde...
Ca vous dit de venir jouer à votre jeu dans des séances où mon sérieux et votre importance me pousse à jouer au mien, séances joyeuses mais sérieuses ou devrais-je plutôt dire séances joyeuses car sérieuses ?

"SOYONS SÉRIEUX ARRÊTONS DE NOUS PRENDRE AU SÉRIEUX"

simon-pele-ballon-2